Les mémoires qui font ce que nous sommes 2017-02-09T13:31:03+00:00

Les mémoires qui font ce que nous sommes

A travers mon expérience  de vie, mon travail et la maladie, j’ai pu me rendre compte à quel point l’esprit et le corps sont indissociables.  J’ai également pris conscience de l’importance des mémoires  qui se sont « engrammées »  dans nos cellules  et de leur impact   dans le déroulement de nos vies.   

Je suis guérie d’un cancer du sein  dont j’ai eu la connaissance en janvier 2008.  J’en ai découvert  les  causes psychologiques. En partie cette maladie a été la conséquence    des mémoires qui  ont laissé  des traces biologiques dans mes  cellules. J’ai   découvert que ces « souvenirs »  ont  déterminé  des comportements  et qu’elles étaient  à l’origine d’  émotions dans beaucoup de  circonstances.

La mémoire des cellules

J’ai eu la chance aux alentours des années 1985 de rencontrer  Marc Frêchet, psychologue clinicien qui travaillait avec le professeur d’oncologie Georges  Mathé  à l’hôpital  Paul Brousse à Villejuif.  Marc Frêchet avait crée une méthode de déprogrammation de ces mémoires basée sur les cycles de notre vie depuis la naissance.  Sa méthode nous permettait de comprendre les émotions engrangées dans la mémoire  dues à certains événements de notre parcours.  Marc  demandait à ses patients  de faire un travail de recherches pour déterminer le cycle qui était propre à chacun et il déterminait cela a partir  de notre indépendance familiale et matérielle   Je dois dire que c’était très intéressant. J’ai pu vérifier  cela sur moi-même et ensuite avec des personnes avec lesquelles je travaillais.  J’en ai  d’ailleurs parlé dans mon livre L’Harmonie retrouvé. Il faut savoir que tant que ces mémoires « engrammées » dans nos cellules n’ont pas été amenées à la conscience, elles induisent des programmations qui déterminent des schémas répétitifs. (Les répétitions familiales, choix de vie… parents martyrisés… enfants martyrisés etc.) Ces mémoires non conscientisées, celles dont nous n’avons pas la conscience nous conduisent à adopter des comportements  inexpliqués, répétitifs et parfois même amplifiés selon l’histoire de chacun.

« Les maitres de l’Ayurveda (en Inde) concluaient il y a des milliers d’années que nous étions victimes de ces mémoires. » Deepack Chopra   le dit dans son livre Santé parfaite  Ces répétitions  ne doivent rien au hasard puisque nous sommes à chaque fois dans cette vie au bout d’une longue chaine  humaine. En prendre conscience c’est se donner la possibilité  d’évoluer et de les transcender. Ces mémoires là  sont repérables en faisant un retour, un point sur sa vie jusqu’à la naissance, et en questionnant nos parents, nos grand parents, l’entourage qui a marqué notre enfance.

L’autre  mémoire

Mais il y a les autres, celles qui ne sont pas repérables au premier abord sur la ligne du temps  car elles peuvent être l’héritage  d’ancêtres lointains, voire de la nature humaine. En effet nous portons des atomes  qui sont issues de personnalités qui ont vécu dans le passé. Les indiens disent que tout est enregistré  dans  la bibliothèque de l’Univers « les annales akkachiques ». Les découvertes faites par la physique quantique donnent des éclairages  à ce sujet. Je ne suis pas physicienne mais voila ce que mon parcours et la maladie m’ont permis de  découvrir à travers ces mémoires qui venait d’un autre temps.

J’ai reçu dans un rêve éveillée à plusieurs reprises  des images et des sons sur une période déterminée de  l’histoire de France.  Cette mémoire a ressurgi dans certains lieux lorsque avec mon mari nous avons acheté une maison sur une des routes des croisades et le point d’orgue de cette histoire a été  la maladie : le cancer du sein.  Je raconte tout cela dans mon livre. La guérison est advenue lorsque cette mémoire est remontée en totalité à ma conscience par des images et des sons  et ce,  grâce à l’aide d’une thérapeute.  Ensuite, il m’a fallu  faire preuve d’acceptation et comprendre  ce que j’avais vu et entendu. C’était une prise de conscience «énergétique ». Je crois à l’énergie qui nous anime et je pense que la vie est en perpétuel mouvement, que nous ne sommes pas là sur terre par hasard. Je crois à la manifestation de l’énergie universelle  de  la  vie avant et après la vie. Je considère  que l’histoire qui m’a poursuivie en est une preuve tout comme les écrits gravés dans les pierres qui témoignent  de la réalité des dates et des noms des  personnages qui on traversé le village où j’ai vécu pendant 8 ans.

Mon analyse de tout cela

J’ai  aussi compris grâce à cette épreuve du cancer que pendant une soixantaine d’années,  j’étais enfermée dans des  schémas et  des comportements liés à des traumatismes de mon enfance mais aussi à cette mémoire venue d’un autre temps.  Ils étaient des obstacles  à franchir  pour  mon évolution sur le plan spirituel. Ce que j’ai compris  aussi était  que cette évolution  passait  obligatoirement  par le corps, ce que je n’avais peut-être pas bien intégré antérieurement. Car l’esprit et le corps ne sont pas séparés. Ils forment le Tout de la personne humaine.

C’est forte de ces prises de conscience que j’ai rédigé La Victoire en Soi pour transmettre à travers ma propre expérience ce que j’ai découvert afin de montrer qu’il est important de casser les vieux schémas qui sont à l’origine de nos comportements et de nos émotions pour notre bien être mais aussi pour celui de notre descendance.

Pour contacter Françoise Bitton

Phone: 01 48 74 99 20

Mobile: 06 61 15 99 20